Vices et versace by QUENTIN CHAMBRY

34.00

En stock

Description

Écharpe à franges tricotée en 5 couleurs de fils : Marine, orange, vert anglais, caramel, blanc.

Édition limitée à 40 exemplaires numérotés
Dimensions : 20 x 160 cm
Fabriqué en Europe

Ouvrir photoshop, faire les réglages nécessaires pour obtenir un format de 84 par 772 pixels et enfin sélectionner l’outil crayon avec un diamètre suffisamment épais. 48 heures top chrono à partir de là. Les premiers jets cherchent d’abord les associations de couleurs qui fonctionnent le mieux parmi celles de la liste proposée. Puis la sélection s’affine au fur et à mesure, déposant des petits pâtés de couleurs éparses. Certains donnent déjà naissance à des formes plus ou moins identifiables. Le tracé du crayon est aiguisé au pixel près, bien qu’épais et lourd d’empreintes. On en enlève par ici, puis d’autres par là et voilà que le panorama du format de l’écharpe est animé par plusieurs sujets : quelqu’un qui roupille, des jambes dont le corps est hors-champs, des arbres, un cheval, un croissant de lune, une tête d’alien, une ombre projetée et un cobra-lombric. Arrière plan bicolore, diurne sur le fond blanc et nocturne sur le fond bleu marine, parsemé d’orange-vermillon, vert-forêt et ocre-bronze : un mélange chaud-froid comme un plat sucré-salé pour dépeindre une atmosphère à mi-chemin entre space-cowboy et sci-fi far-west. Première face, premiers jets, recto : Vices. Pour le deuxième panorama, on commence avec la même base mais ce coup-ci les couleurs s’intervertissent et certaines formes pivotent afin d’obtenir quelqu’un qui roupille, des jambes dont le corps est hors-champs, des arbres, un cheval, une pomme entamée, un cactus, et un bonhomme de neige-lombric. Seconde face, secondes formes, verso : Versace.


 Quentin Chambry / Né en 1989 / Vit et travaille à Rennes / Détermine le dessin comme moteur de son travail / Pratique étendue à l’auto-édition, la peinture et la céramique / Parmi bien d’autres choses / Développe une esthétique caractérisé par son immédiateté / Narration impulsive et gestuelle intuitive / Nourrit par le skateboard et autres cultures visuelles environnantes / Co-pilote le projet de Galerie 126 / Invite les artistes dont il admire le travail pour de courtes résidences / Dans la maison-atelier qu’il partage avec des amis / Principe de production expéditive qu’il applique seul ou en groupe / Lors d’exposition en France, Belgique, Allemagne, Brésil et Japon.

Son site