FANTÔME DU LOUBARD ● Ludovic Boulard le Fur

37.00

Effacer

T-shirt noir 100% coton.
Fabriqué au Portugal.
Impression numérique avec blanc de soutien.
Édition limitée à 25 exemplaires numérotés.

Cette peinture “Fantôme du loubard” est une huile sur toile de 114 x 146 cm qui s’est faite au rythme des amours que Ludovic Boulard le Fur a porté aux Pin’s, aux Bandes de Blousons Noirs et aux blousons de cuirs customisés. Cette toile devait faire partie d’une série de peintures qui voueraient un culte aux groupuscules organisés, cette série verra peut-être le jour dans quelques temps. Le Loubard n’a pas eu assez d’une vie et revient hanter pour continuer à vivre.
Son ami proche Romain Novarina en a écrit un texte :
« Le fantôme du Loubard porte souvent des bottes en acier et un blouson noir. »
C’est ce que disent les braves gens.
D’autres plus méchants certifient qu’il n’hésite pas, la nuit tombée, à se vêtir d’un masque, d’une massue et de gants.
Ses pires ennemis, eux, déclament que le jour naissant perdu dans une forêt – noire, elle aussi – il s’amuse à dépeindre des animaux d’un autre temps,
qu’il grave dans des grottes, et ce, jusqu’au printemps.
Le fantôme de Loubard se nourrit de chair et d’élément : on l’a vue parfois tuber la vague au firmament , gravir des monts et des montagnes, par monts et par vents.”

« Ludovic Boulard Le Fur est l’auteur d’une production continue qui l’a mené, de série en série, de l’illustration à l’estampe, au bois gravé, à la sculpture, et plus récemment à la peinture à l’huile. Dans des compositions qui relèvent de l’informe, l’image se construit en distinguant des regards, des visages, des créatures. L’ouvrage se prolonge quotidiennement sur des formats modestes et standards. La recherche d’un mode de représentation tend à devenir le sujet de ses images. Un déploiement panoramique de sa production nous en raconte l’évolution avec douceur. »
Neil Beloufa, commissaire de l’exposition Fondation Ricard.